Vers une définition de la carboneutralité

Environnement et Energie - Actualité Normative - Publiée le vendredi 03 juin 2022

Le dernier rapport du GIEC a lancé un signal fort aux différentes organisations et aux différents responsables politiques du monde entier afin d'inciter à prendre des mesures fortes en vue de pouvoir freiner le réchauffement de la planète. 

Il est nécessaire de réussir à limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C afin d'éviter les pires effets du changement climatique. Pour parvenir à cela, il convient d'atteindre l'objectif de carboneutralité d'ici 2050 en attaquant les émissions anthropiques. L'objectif est donc d'éliminer de l'atmosphère l'ensemble des émissions de dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre imputables aux activités humaines. 

L'ISO est prenante de l'initiative "Notre monde en 2050", une collaboration dont l'objectif est d'aider les acteurs étatiques et non-étatiques à accélérer leur course vers l'objectif zéro émission. Ainsi, pour accélérer les progrès, l'ISO a mis à disposition une plateforme internationale pour l'élaboration du premier ensemble de principes directeurs au monde pour la carboneutralité en lançant un Accord international d'atelier. Les principes directeurs portent sur différentes thématiques, telles que la définition de la carboneutralité ainsi que des concepts connexes, les modalités d'intégration de cette définition aux différentes initiatives, politiques et stratégies, mais également, l'introduction d'une base pour les mesures et les mécanismes de responsabilisation, grâce à l'établissement d'indicateurs cohérents pour l'élaboration de rapports. 

Ce nouvel accord international d'atelier complète un ensemble de normes ISO reconnues sur l'atténuation des effets des changements climatiques.