ECHA - Gestion des risques immédiats pour 300 produits chimiques nocifs

Sécurité des personnes - Actualité Scientifique - Publiée le vendredi 29 juillet 2022

Le quatrième rapport de l'ECHA (European Chemicals Agency) dans le cadre de sa stratégie de réglementation a été publié. Ce rapport montre que des progrès considérables ont été réalisés concernant le rythme pour lequel des mesures réglementaires afin d'identifiés des substances préoccupantes est pris. En effet, l'évaluation des produits chimiques a accéléré le travail des différentes autorités, mettant en place des actions de gestion des risques qui peuvent entrer en vigueur très rapidement. 

Au cours de l'année 2021, 30% de substances en plus ont été relevées par rapport à 2020. Environ 300 de ces différentes substances nécessitaient des mesures de gestion des risques. 

En 2019, les évaluations de groupes sont devenues la priorité. Celles-ci ont permis d'évaluer près de 3 800 substances. Le premier lot composé de 19 évaluations de groupe a été publié à la fin de l'année 2021. Ce lot comprenait plus de 450 substances. 

De plus, environ 25% des substances évaluées nécessitent une gestion plus poussée des risques. Certaines de ces substances doivent être limitées. L'évaluation de ces substances permet de contribuer aux objectifs de la stratégie de l'Union européenne en matière de produits chimiques pour la durabilité, et dans le cadre de l'accord vert. 

Environ 75% des substances ne nécessitent pas de mesures réglementaires particulières, car ces substances ne présentent pas de risque fort. Leur potentiel d'exposition est déjà limité, et des mesures de gestion des risques sont déjà en place. 

Les entreprises sont invitées à mettre à jour leurs inscriptions, en continuant de fournir des renseignements afin d'éviter que d'autres mesures réglementaires soient appliquées.